Visite des partenaires du projet LIFE OREKA MENDIAN à l’initiative locale Fagus Alkiza

Le 20 mars, des effectifs de Neiker, Hazi Fundazioa et la Diputación foral d’Alava se sont rendus à Alkiza dans le Guipúzcoa pour se familiariser avec le projet Fagus-Alkiza lancé par la mairie de cette localité. Le projet Fagus-Alkiza comprend tres pilares : la nature (objectif de conserver et accroître la biodiversité), l’être humain (obtenir un développement durable) et la culture (promotion de la culture en milieu rural). Ces aspects sont bien expliqués au Centre d’Interprétation du même nom qui, en plus d’être la vitrine de la ZSC Hernio-Gazume, est également un lieu de rencontre des scolaires et autres personnes désireuses de développer ces piliers dans la municipalité d’Alkiza.

Dans ce cadre, Fagus Alkiza s’est proposé de récupérer une part importante du patrimoine naturel de sa municipalité, tels les pâturages de montagne inclus dans la ZSC Hernio-Gazume. Ces pâturages, situés sur de petites parcelles contiguës, en majorité de propriété privée (dont une faible proportion a été acquise par la Mairie ces dernières années), étaient totalement envahis par les ronces et ajoncs. Grâce aux subventions du Gouvernement basque, on a pu peu à peu ouvrir et récupérer jusqu’à 15 ha de pâturages qui, de surcroît, ont été dotés d’un point d’eau. La médiation entre propriétaires et usagers potentiels a permis à ce jour à 5 éleveurs de conduire leurs animaux dans cette zone, ce qui contribue à maintenir et récupérer le pâturage dans les zones débroussaillées.

Toutefois, le projet Fagus-Alkiza va plus loin, puisque l’objectif ne vise pas seulement la récupération des habitats de pâture mais aussi l’augmentation de la biodiversité dans les zones concernées. À cet égard, la mairie bénéficie de la participation de l’association Naturtzaindia qui, dans son rôle d’organisme de surveillance de ce territoire, encourage par exemple la création et le maintien de buissons entre parcelles, afin non seulement de faciliter la gestion du bétail (charge optimale pour le contrôle de l’ajonc) mais également de favoriser de manière efficace la biodiversité de la flore et de la faune associées au lieu. Une autre action significative est la construction d’étangs à partir des eaux excédentaires des abreuvoirs, pour faciliter l’élevage d’amphibiens.

Le LIFE OREKA MENDIAN cherche à relayer et soutenir ce genre d’initiatives locales de grand intérêt et en accord avec les objectifs du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires