Visite d’étude en Italie

Plusieurs représentants du projet LIFE Oreka Mendian ont réalisé une visite d’étude dans le nord de l’Italie. Concrètement, les projets suivants ont été visités :

LIFE XeroGrazing

    Le projet LIFE Xero-grazing (Conservation et récupération des prairies xérothermiques du Val de Suse par gestion pastorale) a pour objectif la conservation et la récupération de l’habitat prioritaire 6210* dans la ZSC « Oasi xerotermiche della Valle di Susa-Orrido di Chianocco e Foresto », actuellement affecté par des variations dans la composition floristique et une invasion progressive d’arbres et d’arbustes motivée par l’absence d’utilisation depuis des dizaines d’années. À ce facteur s’ajoutent le risque d’incendie, l’accès des véhicules à certaines zones et les modifications d’affectation du sol.
    Le projet porte sur la conservation de 83 ha de pâturages xérothermiques situés sur des pentes terrassées orientées au sud, dans le val de Susea.
    Pour cela, ils ont réalisé des débroussaillages et élagages, ils ont équipé la zone d’éléments qui faciliteront la gestion du bétail (clôtures, points d’eau fixes et mobiles, enclos avec berger électrique mobile), ils sont parvenus à un accord avec un éleveur local pour introduire un troupeau de 150 brebis à viande.
    Le pâturage a été dirigé et un suivi a été appliqué, destiné à évaluer ses effets sur la végétation, compte tenu en particulier de sa capacité à limiter les processus de buissonnage, et aussi destiné à éviter des processus de fertilisation (par ex. dans les zones de couche) qui pourraient favoriser les espèces rudérales.
    En octobre 2017, un incendie s’est déclaré et a frappé la zone du projet. Le projet a été prolongé d’une année pour inclure un suivi de ses effets, prenant fin en juin 201.

PastorAlp

    LIFE PastorAlp est un projet lié au Changement Climatique, coordonné par l’Université de Florence et qui implique d’autres partenaires italiens et français liés à la recherche, l’Administration et la gestion. Le projet a commencé le 1er octobre 2017 et s’achèvera le 30 mars 2022.
    Reconnus parmi les écosystèmes les plus sensibles au changement climatique et aux perturbations humaines, les pâturages permanents alpins sont considérés hot spot des changements du climat et de l’utilisation des terrains. Le projet LIFE PASTORALP combine des approches biophysiques et socio-économiques pour diminuer la vulnérabilité et augmenter la résilience des pâturages alpins.
    Le projet repose sur l’étude des conditions de référence des écosystèmes pastoraux alpins et des impacts attendus de futurs changements climatiques sur ces communautés, en particulier en ce qui concerne deux parcs nationaux représentatifs des environnements alpins occidentaux : le Parc National des Écrins (France) et le Parc National du Grand Paradis (Italie). La consultation et participation des acteurs locaux intéressés sera un élément essentiel du plan de travail du projet.
    Le résultat final sera le déploiement d’outils consensuels qui faciliteront l’adoption de stratégies d’adaptation dans les deux parcs, conformément aux objectifs du « Domaine prioritaire d’adaptation au changement climatique » de l’UE. Les stratégies et les outils développés dans ce projet peuvent être appliqués facilement dans d’autres pâturages des Alpes occidentales.

La visite, à laquelle ont été représentés les Diputaciones Forales d’Alava et de Guipúzcoa, le CEN Aquitaine, Euskal Herriko Laborantza Ganbara, Ihobe et la Fondation HAZI, s’est déroulée les 8 et 9 octobre. Elle a permis d’établir des contacts entre les 3 projets impliqués et de favoriser les échanges, notamment sur les stratégies de gestion de la végétation, les techniques de modélisation et d’apprentissage automatique, ainsi que les outils pour optimiser l’interprétation des données de capteurs à distance.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires